Que font les ours entre midi et deux?

Il faut avouer qu’on a du pot.

Du pot d’habiter dans une région qui nous permet, à la pause déjeuner, d’enfiler le cuir, le cax et les gants pour aller se jeter sur la montagne d’à coté et d’en profiter un max sur un si cours laps de temps..

C’est donc hier soir qu’avec le Drazgul, en plein point météo qui ne s’annonçait pas des meilleures augures pour la semaine à venir, que nous est venue l’idée d’aller s’en jeter une petite ou deux du coté de Laval.
Pendant que certains allaient prendre un sandwich, nous on irait bouffer des courbes, de l’épingle, du Pif-Paf en veux-tu en voilà!

Arrivé le premier sur le parking de Brignoud, je me change et décide que si Fab et Pauca ne sont pas là quand je suis prêt, je m’en ferais une en stop car j’ai pas tout l’après-midi….

Mon dernier lacet tiré, j’entends la voiture des compères qui se garent : Yes!

Rapide changement de tenue et hop! Nous voilà fin prêts pour une petite séance « Déhache » pas improvisée mais presque

Parking

Fab et moi prendrons le premier relais, Pauca le volant ce qui lui permettra de jeter un oeil à la piste route.

Première descente de chauffe pour Fab et moi, Pauca fait sa première avec moi..

Je tente tant bien que mal de lui indiquer les pièges de la route (genre : trous, caillasse, tâches suspectes) mais rien n’y fait, le plus isérois des médocains se complait, semble-t-il, à rouler dedans…

pif-paf

La route lui plaît ! Tant mieux! 🙂

La dernière descente sera, plus vivifiante qu’un p’tit dèj au RedBull pour Fab ainsi que pour Pauca qui le suit et moi en voiture derrière…

En effet, un des pièges de cette route se trouve sous les traits d’un gauche en apparence anodin mais qui, alors qu’on est lancé depuis le départ en courbes gazeuses, se révèle assez traitre…

Alors que Pauca est à ses basques, le Drazgul pose un tout petit peu le cerveau à l’approche de ce gauche, bien décidé à ne pas se faire doubler par le sieur Pauca…

Catchage de planche, le Drazgul emboite le virage en reprenant du gaz…

J’attends qu’il se redresse…. mais là, je vois qu’un truc ne colle pas…

Alors qu’il sont à plus de 60 km/h, je vois le Fab toujours accroupi sur la planche, dans une position pas vraiment (mais alors vraiment pas) rassurante.. La planche bouge dès qu’il amorce de se relever et ils approchent des enfilades de la forêt..

Pauca a compris ce qui se passe et met de la marge entre le Fab en situation critique et nous…

Une voiture dans les enfilades, le Fab toujours pas relevé prend de plus en plus de vitesse.

Il réussit à maitriser sa 11 plis et à négocier les courbes ainsi que la voiture et à l’approche du droit du « Base Jump » je le vois se redresser, doucement, et attaquer le virage comme si de rien n’était s’offrant même le luxe de repartir en schuss aussitôt la courbe passée!!!

Bourre

A une époque pas si lointaine, on aurait eu droit à un putain de carton… Là, on sent qu’il y a eu de gros progrès techniques tout d’abord et psychologiques également pour ne pas avoir cédé à la panique dans une situation aussi critique…

Chapeau mec!

Fab

13h20, il est temps de rentrer bosser…

Trop court comme session, tellement c’était bien !!!

Merci les copains

sponsors

Au passage, une photo de l’ambiance dans la voiture, ça m’a fait plaisir de retrouver Pauca (dans son état normal sur la photo… )

Désolé pour la qualité, mais la luminosité était pas top et on est pas des supers pro niveau obturateurs…

Voiture

Hop! Notre échauffement :

http://www.youtube.com/v/RKxsrrFycTg&hl=fr&fs=1


jere

Publicités
Cet article, publié dans Downhill, Equipe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Que font les ours entre midi et deux?

  1. Drazgul dit :

    j’adoooooore tes reports Mec!!!!!!!!!

  2. Maz dit :

    Bandes de veinards! Continuez vous allez tout fumer!

  3. jere dit :

    wé Maz, mais y’a encore du boulot… 🙂


    jere

  4. Pauca dit :

    Si si Maz, ça progresse fort, le nombre de descente avant de fumé un jeu de roues est en constante baisse.
    !!

  5. jereerej dit :

    ça c’est petit 🙂 et je le prends pas du tout pour moi… 🙂

    Bientôt on nous appellera plus les « ours » mais les « Elfes » tellement on sera légers ety gracieux sur la planche….

    Un jour peut être…


    jere

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s