Un peu de tout

Voici donc mon premier article sur ce blog qui tend à devenir une institution, une référence, une bible à roulettes pour des millions de lecteurs assidus.

Pour ce premier écrit parmi mes amis du verbe et de ride, je m’en vais vous faire un descriptif et un comparatif (en aucun cas objectif) de mes deux fidèles destriers de guerre me supportant lors de mes session descente.
Tout d’abord, à ma gauche, élégante et fine française, précise mais tolérante, j’ai nommé ma chère SC8 Race XI EVO. Et à ma droite, la nouvelle venue dans mon quiver, puissante et imposante canadienne, surbaissée et confortable… Je parle bien entendu de la Landyachtz EVO.

Photo1

Commençons tout d’abord par une description du matériel équipant chacune de ses planches d’exception. J’ai débuté la descente avec la SC8, à elle l’honneur (et oui, à La familia, nous sommes des gens distingués, et raffinés!!)
Ma Race à un flex de 90kgs, tout en étant tout de même un poil flex ce qui permet d’amortir un petit peu certaines aspéritées et imperfections de la route. Elle est montée en « drop through » avec des Kahalanis (Trucks usinés très bas long de 205mm), eux même équipés en gommes cylindrique Khyro rouge. La partie roulante est composée de roues GPS G-Force (75mm/78A) et de 4 x3 roulements de la marque Blazer.

Quelques photos pour présenter ce set up :

Photo3

photo4

Présentons maintenant la nouvelle venue qui va avoir la lourde tâche de me supporter et de m’épauler dans la pratique de mon sport préféré.
Le plateau est donc celui de la Landyachtz EVO 2008 customisée par l’ami Adi. Cette métamorphose à la sauce « Pimp my board » n’est que d’ordre esthétique. Elle se caractérise par un placage carbone sur le dessus et le dessous de la planche. Les trucks sont des Bears Grizzlys (184mm de long, axe 8mm, embase de 50°) montés avec des gommes noires JimZ (85A). A l’intstar que la SC8 les roues sont identiques.

Quelques photos du nouveau monstre :

EVO1

EVO2

EVO3

EVO4

Bon maintenant que les présentations sont faites, entrons au vif du sujet et attaquons la comparaison.

Il ne s’agit pas de savoir qu’elle est la meilleure board : cela n’est pas possible… Elles sont tout simplement différentes. C’est le rider qui fait la board et non pas l’inverse…

La première chose qui frappe chez la Landy, c’est bien évidemment le fait qu’elle soit pendulaire et donc très basse. J’ai voulu, par curiosité, comparer la hauteur des plateaux.
A mon immense surprise, la SC8 est quasiment aussi basse que la Landy ! Cela est surement du à la faible hauteur des Kahalanis et au montage rabaissé de la SC8… Le flex jouant, la hauteur entre les deux planches est similaire (la Landy n’a absolument aucun flex…)

Photo12

Phot11

Continuons l’investigation.
La landy est plus longue que la SC8, ce qui en fait une board plus polyvalente et plus confortable.

En effet, nous avons 87cm d’entraxe pour la SC8 et 93cm pour la landy, ce qui fait tout de même une différence non négligeable. De plus, malgré une largeur maximale identique, je trouve que la landy est mieux agencée , les 24 cm de largeur sur la sc8 se situent au milieu de la planche, ce qui n’a pas un très grand intérét car les pieds ne se trouvent que très rarement à cet endroit. Par contre pour la Landy Evo, cette largeur se trouve tout à l’avant de la planche, ce qui permet d’avoir beaucoup de place pour loger son pied.

Un autre point à l’avantage la canadienne est le fait qu’elle soit rabaissée. En effet la partie inclinée à l’arrière de la planche permet de caler le pied arrière en position de schuss. Cela permet de rester plus longtemps en position sans en souffrir . Cela permet aussi d’avoir le dessous du pied en contact avec le grip lorsqu’on négocie un virage en back ( ce qui n’est pas possible avec une planche non rabaissée : seule la tranche du pied est en contact avec le grip et le dosage est un peu moins précis je trouve).

Photo10

Que dire de plus sur ces deux planches…?

Ah si ! Le concave entre ces deux dames fait partie de deux familles différentes : la SC8 possède un concave régulier sur toute la largeur, alors que la landy est plate sur une grande partie pour aboutir sur des bords relevé de manière un peu prononcé. Après c’est une histoire de goût…

Le dernier point « physique » est le poids… La landy est beaucoup plus lourde que la SC8. Cette dernière pèse 4,75 kg toute équipée, et la canadienne entre 5,5 et 6kg. Cela m’effrayait au début mais finalement une fois dans la descente, cela ne se sent que très peu. Les freinages doivent être un petit peu plus appuyé à même vitesse je pense, mais rien de transcendant.

Après la comparaison du physique, passons au comportement en descente (bien que je n’ai utilisé la Landyachtz Evo que le temps d’une journée pour l’instant).

Commençons par le commencement, la poussée…

N’ayant pas énormément serré les bears, la poussée était facile car je pouvais recentrer la planche juste avec le pied restant sur la planche, et une planche rabaissée permet de pousser plus facilement (pas de changement sur ce coté étant donnée la même hauteur..)

Phot13

Etant donnée le peu de temps où j’ai pu l’utiliser, je peux simplement dire deux choses pour le moment: les roues s’usent beaucoup plus sur la pendulaire, et cela est dû au fait qu’il est reconnu que les planches rabaissés ont tendance à glisser plus facilement en épingle. Deuxièmement, et cela est peut être dû aux trucks, mais la canadienne me semblait un peu plus agile. Après cela n’est qu’un ressenti personnel (comme tout cet article).

Je complèterais cette partie en y ajoutant d’autres commentaires lorsque je me serais un peu plus habitué à cette nouvelle compagne.

J’espère que ce premier article que je partage avec vous, vous a fait passer un bon moment et que vous y avez trouver un intérêt quelconque.

Pauca

Publicités
Cet article a été publié dans Matos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Un peu de tout

  1. Bevilacqua dit :

    Aaaahh ! du testé du vécu, et sur plus de 3 lignes !
    Les photos laissent penser que tu auras l’occasion de nous présenter quelques autres planches bientôt …

    Le pendule: j’ai ressorti le mien ce samedi (avec les K85 de David Cauchy … ça devrait casser trois pattes à un canard !) mais sur une descente tardive. Tant qu’on n’est pas très bas, la position du pied arrière est un peu malaisée … peut être que les nouvelles chaussures y sont pour qq chose. Après … c’est un boulevard.

    La race : basse et chaussée large (205 + les roues), ça doit être formidable ! A quand une planche en forme de 8 (ou de poupée Barbie), large sous es pieds et un poil flex au milieu ? Les concepteurs restent trop marqués par l’esthétique surf, encore que la forme « fish » gagne du terrain.

    Pourras tu nous démonter une roue qu’on puisse voir le secret des 3 roulements et de la jante ?

    J’attends le shapeur qui saura faire une planche très flex, droppée, légère, doucement pendulaire, destinée au carving.
    La Dervish a imposé un style, mais ne va pas assez loin: pas de nose, pas de tail … Les tentatives de deck urbain Bustin me plaisent bien également … mais cela nous éloigne du DH.

    Merci pour cette revue !

  2. Pauca dit :

    Merci pour ce commentaire quasimment aussi long que mon article.
    Pour les roues, j’essayerais de faire un article complet dans un petit moment.

  3. Bevilacqua dit :

    Si la canadienne te parait + agile, c’est peut être dû à la moindre taille des trucks. J’ai monté des 250 mm sur un plateau à tout faire, c’est très stable, mais très lent à réagir.
    La landy a l’air d’avoir été regrippée …

  4. Pauca dit :

    oui avec du grip gros grain, pour supporté mes freinages « appuyés ».

  5. Bevilacqua dit :

    à l’occasion on pourrait avoir une photo de vos chaussures ?
    (préparation/adaptation semelle)
    Merci !

  6. leaphar dit :

    @Bevilacqua

    http://serpentelectrikcrew.spaces.live.com/?_c11_BlogPart_BlogPart=blogview&_c=BlogPart&partqs=cat%3dBricolage%252faccessoire%2blongboard

    tu en as rever pommy la fait, moi perso je ne suis pas fan de la neoprene sur des gros freinages appuyer elle fond!!! la solution avoir du scocht double face de tapissier re 7-8€ mais sa sers a tous gant, rajout de protect sur un cuir

  7. Enhor dit :

    Un post qui fait plaisir Pauca, déjà parce que tu dépasse les enfantillages type « y’a que Landy dans la vie » et « SC8 y’a que ça de vrais » !

    Pour avoir tester assez rapidement la Evo de Steve lors du Mario Kart, j’ai aussi beaucoup aimé l’expérience. Après vérification, la Evo n’était pas particulièrement plus basse que ma PLA Nemus mais les sensations sont plus confortantes. Et l’agencement de la planche est très agréable, avec bien assez de place qu’il n’en faut pour la pied avant.

    J’aimerais tester la Evo plus en profondeur pour vraiment pouvoir en saisir toutes les subtilités (notamment le placement du pied arrière).

    Ce qui me parait important c’est qu’entre la Evo ou tout autre rabaissée et une planche en drop-through avec un léger flex (comme ta SC8 ou ma PLA) j’aurais aussi du mal à distinguer une planche « meilleure » que l’autre mais plutôt 2 types de rides, peut-être même complémentaires.

    Et bravo pour ce première article, très agréable à lire avec de joulis photos, continue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s