Vive le stop !

Vive le stop!

Aujourd’hui c’est repos et on est jeudi. Qu’à cela ne tienne, je vais rider tout mon saoûl histoire de me faire overdose de Dé H. Problème tous mes congénères bossent ou on des trucs à faire. Merde  je vais devoir rider tout seul! Je m’en cogne de toute façon j’avais décidé de rouler donc pas de pitié je vais rouler.

La journée commence mal car il a plu toute la nuit et au levé du lit je vois par la fenêtre de ma chambre, un ciel nimbé de gros nuage gris.Hier j’ai entendu à la radio qu’il allait faire beau, j’y crois. Je me dis que c’est juste une question de minutes.

Mes  yeux tentent péniblement de se décoller de la nuit en déjeunant devant les dessin animés captivant de ma progéniture qui, elle, pète le feu de bon matin quand, soudain, une éclaircit divine troue l’épais matelas de nuage. Dieu existe et m’offre la chance de me faire mon fixe d’adrénaline. Heureusement que je suis pas croyant parce que j’irai brûler des cierges en psalmodiant des passages de la bible satanique ah! nan ! Merde la bible tout court!

Paysage

C’est plus que décidé ce coup-ci! La température à l’extérieur monte, comme celle à l’intérieur de mon petit corps. Même les tâches ménagères à effectuer ne pourront venir à bout de ce désir ardent qui me tenaille.

Acquitté de mes corvées, je grimpe dans la caisse et file au « supermarket » du coin et fais le plein de protéines pour la journée, puis direction Chamrousse.

En arrivant sur place, il persiste, sur la partie du bas, encore beaucoup de traces d’humidité.

Étant bénit des dieux, je continue à monter, en espérant que vu l’exposition de la partie du haut,elle devrait être sèche. Bingo!! Enfin presque, encore une heure et je devrai pouvoir descendre sans mouiller mes roulettes. Après une bonne collation je sors le hamac pour une petite sieste histoire de pas attendre sans rien faire mais surtout pour digérer.

Une fois ce dur labeur effectué je m’équipe, m’échauffe, m’étire et décide de garer la voiture à l’arrivée du spot.

Ben oui ch’uis tout seul donc je vais faire les remonté à pince ou en stop.

Paysage2

Il est 13h00 donc pas trop de monde. Mais un peu quand même! Et là! C’est quitte ou double. Soit tu tombes sur des gens sympas et curieux, soit tu tombes ou plutôt tu vois passer des gens qui se disent “Ho! maman j’ai peur! un mec en cuir sur le bord de la route! Il va me ruiner ma caisse! » Ou « Il a une sale dégaine! » et j’en passe un tas d’autre. Ceux là je ne veux pas les blâmer. Ils ont forcément une ou plusieurs raisons de pas prendre un gars comme moi, perdu au milieu de nulle part, en stop.

Par conséquent je m’arrêterai quelques instant pour remercier, ceux qui s’arrêtent pour que je puisse continuer mon activité favorite.

Oui je veux leur rendre hommage! Et ils le méritent amplement!

J’ai la chance de pratiquer un sport qui, malgré sa confidentialité, est ouvert sur le monde.

Nous sommes toujours en recherche de nouveaux spots, on rencontre plein de gens différents. Et ça me rassure sur l’avenir de l’humanité quand je m’aperçois de la diversité socio-culturelle des gens qui nous prennent en stop ou qu’on rencontre.

Leurs points communs que je retiens sont, l’ouverture d’esprit et la curiosité dont ils font part. Ca fait plaisir de pouvoir expliquer comment on ride, qui on est, de leur montrer que c’est un sport comme un autre. De pouvoir frimer quoi!

Nan! Sans déconner.

Ca fait plaisir de faire des rencontres et à ces gens là j’ai envie de leur dire « MERCI ! »

Roissard

Merci de pouvoir me donner l’opportunité de pouvoir continuer de faire ce que j’aime faire.

Merci de ne pas s’arrêter aux apparences, merci de me faire confiance et encore merci parce c’est tout simplement sympa de s’arrêter pour rendre service.

Les autres ! Ceux qui ne veulent ou on peur de me prendre en stop, je ne leur jette pas la pierre. Peut être qu’un jour ils liront ces quelques lignes ou auront besoin de faire du stop à leur tour.

Je leurs souhaite de rencontrer quelqu’un qui s’arrêtera pour les aider, tout simplement par générosité pure.

Publicités
Cet article a été publié dans Downhill. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vive le stop !

  1. AigleNoir dit :

    Putain, que c’est beau ! J’ai failli lâcher une larme…

    Surtout sur le passage avec la bible satanique… Hi hi hi…

  2. Bevilacqua dit :

    trop de boulot … nuit.

  3. thib38 dit :

    ouep , merci a ceux qui nous prennent en stop , et nous permettent de nous régaler !
    belle article fab !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s